ADRESSE POSTALE :
Faculté de Médecine de Lille
F-59045 Lille Cedex
Tél. : +33 (0)3 20 62 69 00
Fax : +33 (0)3 20 62 77 13
Contact

 

Nous contacter

Département Médecine Générale
Secrétariat

Pôle Formation
1er étage - Porte 164

Tél. 03 20 62 69 21
Fax 03 20 62 69 09
marjorie.bras(at)univ-lille2.fr
brigitte.loridan(at)univ-lille2.fr 
annette.curnelle(at)univ-lille2.fr

Liens utiles

Mémoire de DES (portfolio)


Personnes ressources

• Coordonateur : Pr Patrick Lerouge
• Responsables : Dr Leruste Sébastien, Dr Denis Deleplanque, Dr Sébastien Mabon 

 

Organisation

La faculté met à disposition de chaque interne un outil d’évaluation formative : le mémoire de DES - portfolio.

Cet  outil :
• lui appartient ;
• est élaboré par lui ;
• rassemble chronologiquement toutes ses traces d’apprentissage
- Écritures cliniques (RSCA)
- Comptes-rendus de stages
- Notes d’enseignement
- Comptes-rendus de Groupe d’Echange de Pratique (GEP)
- Cas hospitaliers (présentations, lettres de sortie)
- Comptes-rendus de recherche bibliographique, fiches de lecture, synthèses de lecture critique
- Participation à des séminaires, congrès, FMC…
• lui permet d’apprécier sa progression sur les 3 ans du D.E.S ;
• lui permet de situer la demande de validation du D.E.S, dans le cadre des compétences.

La présentation au DMG des traces d’apprentissage qu’il estime exemplaires de ses acquisitions de compétences et de sa progression constitue le MÉMOIRE dans le cadre du D.E.S de Médecine générale.
Son développement est progressif au cours des 3 années de votre troisième cycle.

Vers le haut

Traces d’apprentissage

La production de traces d’acquisitions permet à l’interne de marquer les étapes de sa progression, de montrer ses capacités de réflexion, d’exposer sa maîtrise de la discipline médecine générale et de mesurer lui-même ces repères.


L’écriture mais surtout la rédaction sont un moyen de réflexion. C’est aussi un moyen de témoigner de ses acquisitions de compétences et de sa progression.

Le récit de situation complexe et authentique :

Le récit de situation complexe et authentique (RSCA)  est plus qu’une   "observation clinique", c’est un travail de réflexion sur une situation clinique authentique qui induit toujours:
• Le récit,
• L’analyse,
• Les taches d’apprentissage induites,
• La synthèse, avec la mise en évidence des compétences abordées dans cette rédaction.

Le RSCA n’est pas une "observation clinique" au sens médical du terme, c’est un travail de réflexion sur une situation que vous avez personnellement vécue au cours de votre pratique professionnelle, lors d’un stage, hospitalier ou en médecine générale ambulatoire.

Le RSCA doit répondre aux critères suivants :
• Situation complexe : plusieurs champs sont concernés, les solutions ne sont pas univoques et immédiatement disponibles.
• Récit narratif : utilisation du pronom « je », description du contexte et du sujet.
• Analyse des problématiques posées et des objectifs d’étude.
• Recherche d’informations validées, analysées avec synthèse
• Synthèse : auto évaluation (les compétences mises en œuvre dans cette situation) et auto formation (ce qui a été appris et pourra être mis en action ultérieurement). Ce dernier critère est essentiel à la validation du script
• Présentation des compétences mises en œuvre

Ce type d’écriture permet de repérer la mise en interactions des différentes composantes des compétences.


Pour aider cette démarche, voici par exemple :
• les champs globaux qui peuvent être abordés :
Six grandes compétences spécifiques pour le médecin généraliste
- La relation, communication, approche centrée patient
- Vision globale et complexité
- Premier recours, incertitude, soins non programmés et urgence
- Continuité, suivi, coordination des soins autour au patient
- Education, dépistage, prévention, santé individuelle et communautaire
- Professionnalisme

• Les douze champs spécifiques, qui peuvent être abordés :
1 - Situation autour de l’éducation du patient dans un contexte de maladie chronique à forte prévalence en médecine générale : HTA ou pathologies cardio-vasculaires, Diabète, Asthme
2 - Prévention : Cancer, Obésité
3 - Situation autour d’un problème « d’urgence » en rapport avec la médecine ambulatoire ou situation de prise de décision en contexte d’incertitude comme cela est très fréquent en médecine générale.
4 - Situation autour d’un problème de santé concernant la personne âgée : Maintien à domicile,  Problématique d’handicaps, Chute, Démence, Iatrogénie, Accompagnement d’une fin de vie à domicile
5 - Situation autour d’un problème de santé concernant la femme : Contraception, Ménopause, Suivi de grossesse, Pathologie gynécologique
6 - Situation autour d’un problème de santé concernant l’enfant et/ou l’adolescent Plaintes et demandes spécifiques, Troubles du comportement
7 - Situation autour d’un problème de santé impliquant le médecin dans la famille Violence, Pathologies conjugales,  Sexualité, Sévices, Mesure de protection
8 - Situation de prise en charge d’un problème de souffrance psychique : Anxiété, Dépression, Tentative de suicide
9 - Situation autour d’un problème de santé au travail : Inaptitude, Invalidité, Handicap, Harcèlement, Maladie professionnelle, Souffrance au travail
10 - Situation clinique évoquant un problème de conflit ou de responsabilité : Médico-légale, Déontologique, Juridique, Ethique
11 - Situation relationnelle particulièrement satisfaisante ou difficile : Patient en deuil, Patient revendicatif ou insatisfait, Annonce de diagnostic ou pronostic grave
12 - Situation autour d’un problème de dépendance : Alcool, Tabac, Cannabis, Héroïne


Le compte-rendu de stage

Il n’est pas demandé de produire dans le mémoire de D.E.S - portfolio les feuilles d’évaluation des stages mais un rapport individualisé où apparaissent :
• Les raisons du choix du terrain de stage
• Les objectifs de formations recherchés au cours de ce stage
• Le déroulement du stage avec ses points positifs et négatifs
• Les objectifs atteints et ceux non atteints
• Les nouveaux objectifs de formation à l’issue de ce  stage.


Les compte-rendus des modules d’enseignements

De même pour les modules d’enseignements, il est demandé des réflexions ou des questionnements soulevés par le thème abordé, éventuellement en relation avec une situation clinique s’y relatant.
A partir du module d’enseignement, l’interne décrit comment il met en œuvre en situation professionnelle ses compétences acquises ou explorés au cours du module.
Il n’est pas demandé de « réciter » un module pour vérifier les acquis.


Les traces de recherche

Décrire comment et pourquoi une recherche a été réalisée, à propos d’un thème, d’une question et d’une problématique.
Les traces de recherches peuvent donner lieu dans un second temps à une mise en situation en pratique professionnelle.
Par exemple se demander quels sont les traitements de fond possibles à proposer à un patient migraineux. Puis en situation professionnelle, mettre en pratique et proposer à un patient un traitement de fond antimigraineux. Cette mise en pratique peut faire l’objet d’une SCQ avec comme question : quand et comment proposer un traitement de fond à un patient migraineux un traitement de fond ?


Les groupes d’échange de pratiques

Des groupes d’échange de pratique sont organisés. A chaque séance, Il y a un interne modérateur de séance et un secrétaire. Ils changent à chaque fois. Les autres internes présentent chacun leur tour le cas vécu d’un patient.

L’interne décrit la situation et la problématique du patient ainsi que la prise en charge qu’il a faite.

Ensuite le groupe pose des questions et apporte ses réponses. Si les réponses sont jugées insuffisantes, par le groupe il est demandé à un membre du groupe un travail de recherche dont le résultat sera présenté à la séance suivante.

Un compte rendu de séance est rédigé par le secrétaire et sert de traces d’apprentissage à l’ensemble des internes. Il est déposé par chaque interne dans son mémoire de D.E.S - portfolio (rubrique 6 GEP de chacun des semestres).
Les séances des GEP sont supervisées par un enseignant. Son rôle est de veiller à la bonne tenue des séances, à aider les internes dans leurs démarches réflexives, à vérifier la production effective des situations cliniques demandées et à la pertinence des recherches réalisées par les investigateurs.


Les autres traces

Pour les congrès, les séances de FMC, les présentations de cas et toutes les autres situations professionnelles susceptibles de susciter un apprentissage, il est demandé à l’interne de décrire comment sont mises en œuvre en situation professionnelle ses compétences, à partir de ce qu’il a acquis, exploré au cours du congrès, FMC ou autres.

Vers le haut

Mémoire de DES - portfolio électronique

Utilisation
+ Tous les documents déposés sur le mémoire de D.E.S - portfolio doivent être personnellement sauvegardés par l’étudiant.
+Tous les documents doivent être datés.
+ Respect strict de l’organisation du mémoire de D.E.S - portfolio selon la maquette fournie.
+ Ne pas importer de photographies, ni de textes de références mais indiquer les liensDes enseignements dirigés spécifiques au port folio, seront déclinés dans le cursus et permettront d’obtenir des informations complémentaires. La présentation dans le mémoire de D.E.S - portfolio électronique suivra la forme suivante, qui fera l’objet d’un enseignement  spécifique.

Arborescence

MODELE DE PRESENTATION DU MEMOIRE DE D.E.S - PORTFOLIO ELECTRONIQUE
Présentation globale
Les 6 semestres individuellement numérotés de 01 à 06
07 Thèse et recherche
08 Curriculum vitae des compétences abordées
09 Présentation au DMG
10 Projet professionnel

Présentation semestrielle
01 Récits de situation complexes et authentiques
02 Stages (rapports et synthèses)
03 modules d’enseignements théoriques
04 Traces de recherches, lectures (hors RSCA)
05 Groupes d’échanges de pratique (dans le cadre des UPL).
06 Autres (congrès, FMC,….) 

Vers le haut

Validation

Pour le département de médecine générale de Lille, le mémoire du D.E.S est le portfolio.
La présentation est à mettre dans le dossier "09 présentation au DMG" du mémoire de D.E.S - portfolio.
Les traces d’apprentissage, estimées exemplaires du développement de compétences et de la progression, sont présentées et évaluées annuellement et à la fin du D.E.S.

La demande du DMG :
Présentation et évaluation annuelle :
 
    • 1 RSCA 
    • 1 rapports de stages
A la fin du D.E.S, présentation et évaluation finale : 
    • 3 RSCA 
    • 3 rapports de stages


Une fois les traces déposées dans le dossier, un courriel est envoyé au DMG : mvanmeenen(at)univ-lille2.fr 

La validation du dossier d’apprentissage se fait sur la base d’une construction chronologique comportant  pour chaque semestre : 1 RSCA, 1 rapport de stage. Pour les stages ambulatoires de médecine générale (niveau 1 et niveau 2) : un RSCA supplémentaire est demandé.

Pour être validé le mémoire de D.E.S - portfolio doit être construit de manière progressive, explorant plusieurs champs de la discipline dans les récits. Le « remplissage du mémoire de D.E.S - portfolio en fin de cursus» ne permettra pas la validation directe du mémoire de D.E.S - portfolio.

En cas de non validation du mémoire de D.E.S - portfolio, c’est-à-dire insuffisant en nombre de traces d’apprentissage requises et d’insuffisance de qualité des traces lors de la présentation au DMG, un travail supplémentaire est demandé. Si le dossier de présentation reste insuffisant, une présentation orale en Jury sera demandée.
En cas d’échec, l’écriture d’un travail de recherche supplémentaire sera exigée.

Vers le haut