ADRESSE POSTALE :
Faculté de Médecine de Lille
F-59045 Lille Cedex
Tél. : +33 (0)3 20 62 69 00
Fax : +33 (0)3 20 62 77 13
Contact

 

Organigramme du Département

Nous contacter

Département Médecine Générale
Pôle formation
Faculté médecine H. Warembourg
59045 Lille CEDEX 1

1er étage - Porte 164
Tél. 03 20 62 69 21
Fax 03 20 62 69 09
dmg-medecine(at)univ-lille2.fr

Liens utiles

CODEP
Portfolio
Moodle
Bibliothèques
CEMG

 

Thèse


Personnes ressources
• Coordonateur : Pr Christophe BERKHOUT
• Personnes ressources : Pr Jean-Marc LEFEBVRE, Dr Nassir MESSAADI, Dr Bertrand STALNIKIEWICZ
• Recherche biblio : Mme Marie-Eugénie LECOUFFE, Conservateur à la Bibliothèque Universitaire, tél. 03 20 62 35 85
Réservation de salle après thèse : Tarifs et formulaire de demande

Vers le haut

Questions générales

 

1. Qu’est-ce qu’une thèse de médecine, encore nommée thèse d’exercice ?

 

La thèse de médecine permet d’obtenir le Diplôme d’Etat de Docteur en Médecine, indispensable à l’exercice de la médecine (en libéral comme en tant que salarié).

 

La thèse est indépendante du Diplôme d’études spécialisées (DES) de médecine générale, mais sa soutenance est indispensable à la délivrance de ce diplôme. Il en va de même pour les autres Diplômes d’université (DU) ou interuniversitaires (DIU). La thèse ne se substitue pas aux mémoires de DES, de DU ou de DIU.

 

La thèse est le rapport d’un travail personnel de recherche. Ce n’est pas un pensum académique de plus imposé aux étudiants en médecine, mais l’occasion d’exprimer votre capacité de réflexivité et vos compétences à répondre à un questionnement personnel en rapport avec l’activité de soin. C’est votre contribution au développement de la connaissance scientifique. Vous serez donc évalué(e) sur votre maturité de réflexion, sur votre rigueur de raisonnement et sur votre sens de la synthèse entre les données de la science et l’humanité des personnes soignées, trois qualités indispensables à l’exercice de la médecine.

 

Après sa soutenance, votre thèse (sans les remerciements) demeurera visible localement sur le site web de la bibliothèque universitaire (BU) via PEPITE et au niveau national via le catalogue du Système universitaire de documentation (SUDOC).

 

 

2. Quand faut-il la soutenir ?

 

A partir de la promotion de 2017 (promotion Pasteur), votre projet de thèse doit être approuvé au plus tard au cours de votre 3e année de DES sur la base de votre fiche de déclaration de thèse (voir infra).

 

La thèse doit être soutenue dans la limite des six ans suivant les épreuves classantes nationales (ECN). Au-delà, hors dérogation accordée par le Président d’Université sur proposition du directeur de l’UFR (Doyen), vous ne serez plus autorisé(e) à soutenir votre thèse, donc à obtenir le Diplôme d’Etat.

 

Il est fortement recommandé de soutenir votre thèse avant la fin de votre DES. La thèse peut être soutenue à partir de la validation du troisième semestre de formation. Vos avantages à terminer votre thèse avant la fin du DES sont

 

• Etre à la Faculté de Médecine, pouvant disposer de l’ensemble des personnels et des ressources utiles à l’encadrement de votre thèse : personnel pédagogique, bibliothèque universitaire, plateforme d’aide méthodologique

 

• Etre encore "dans le bain" des études, dans le rythme universitaire, et habitué(e) aux exigences des exercices pédagogiques

 

• Disposer du temps nécessaire à la finalisation de votre thèse (compter environ 600 heures, soit 3 mois à temps plein). Certains internes pensent qu’ils disposeront de plus de temps après l’obtention de leur DES (enseignement théorique, stages, portfolio, etc.). Il n’en est rien : les obligations professionnelles (remplacements, formations complémentaires, vie de famille) laissent généralement moins de temps disponible que la vie d’étudiant en médecine.

 

 

3. Comment trouver un sujet de thèse ?

 

Dans votre expérience d’interne, que ce soit au cours de vos stages en soins premiers ou à l’hôpital, vous avez certainement été confronté(e) à des doutes, des incertitudes, voire des égarements. Vous avez réalisé que malgré 6 à 9 ans d’études, les situations face auxquelles vous étiez déstabilisé(e) étaient nombreuses. Comme vous êtes réflexif, vous avez cherché des réponses à votre questionnement en interrogeant vos pairs, vos responsables pédagogiques, internet ou les ressources de la BU sans les trouver, ou en ne trouvant qu’une réponse partielle. Cette quête d’information infructueuse peut être la graine à partir de laquelle germera votre thèse.

 

Cette graine de thèse est donc un questionnement qui vous est personnel et qui est fondé sur votre pratique médicale. Ce questionnement reste néanmoins mal défini et insuffisamment cadré. Vous devez à ce moment trouver un référent pédagogique qui va vous guider dans une démarche scientifique rigoureuse : c’est votre directeur de thèse.

 

Il peut aussi arriver qu’un médecin sénior ait un questionnement ou dispose d’une base de données qu’il voudrait exploiter à des fins scientifiques. Comme il ne dispose pas du temps nécessaire pour réaliser le travail d’écriture du rationnel en s’appuyant sur des références bibliographiques récentes, ni pour faire le travail de coordination avec la plateforme méthodologique, il vous demandera de réaliser ce travail sous sa direction pour en faire votre thèse. 

 

Il existe par ailleurs une liste de sujets de thèse proposés par des directeurs de thèse sur la page "thèses" du site du Collège.

 

Attention, à partir de la promotion de 2017 (Promotion Pasteur), il est précisé que le sujet de thèse doit entrer dans la cadre de la discipline : dans votre cas, celui de la médecine générale et des soins premiers. Si vous avez des doutes sur le rapport de votre sujet de thèse avec la discipline, nous vous conseillons d’interroger la cellule de thèse du Collège à l'adresse suivante : cellulethese(at)cemg-lille.fr.

 

 

4. Comment éviter de traiter un sujet déjà plusieurs fois ou récemment publié ?

 

Vous trouverez sur la page "thèses" du le site du Collège la liste des thèses en cours. Vous trouverez également des thèses soutenues à Lille sur PEPITE et des thèses soutenues ailleurs en France sur le SUDOC. Si un autre interne vous a précédé, changez de sujet.

 

 

5. Comment trouver un directeur de thèse ?

 

Le directeur de thèse doit être Docteur en Médecine, seule condition obligatoire. De surplus, c’est un référent pédagogique formé pour encadrer un thésard dans un travail de recherche rigoureux. 

 

Soit c’est le médecin sénior qui vous a proposé un sujet (voir supra).

 

Soit c’est un directeur que vous serez allé chercher. En plus du personnel enseignant du DMG, une liste non exhaustive des directeurs de thèse est disponible sur la page "thèses" du le site du Collège.

 

Vers le haut

Direction et construction de la thèse

Le directeur de thèse suit votre travail de thèse de bout en bout. Vous devez le rencontrer à chaque étape de la construction de votre thèse.

 

 

1. Introduction et question de recherche

 

Votre directeur doit vous amener à formuler une question de recherche faisable, pertinente (c’est-à-dire dont la réponse contribuera à améliorer les soins) et cadrée (c’est-à-dire que vous pourrez clairement délimiter ce qui relève de votre question et ce qui est hors-sujet).

 

Ne vous précipitez pas sur l’élaboration d’un questionnaire tant que vous ne maîtrisez pas parfaitement votre champ de recherche.

 

La formulation de question de recherche repose au préalable sur une exploration de votre champ de recherche dans la littérature en français puis en anglais : dans l’ordre, commencer par les recommandations (HAS, ANSM, INCa, Santé Publique France, NICE, etc.), puis les encyclopédies et les articles de synthèse (EMC : AKOS, exercer, etc.), ensuite les articles de revue (Cochrane, etc.), et pour finir, les articles spécialisés (PubMed, exercer, etc.). A l’issue de cette revue, vous devez être devenu expert de votre sujet et être capable de rédiger une synthèse de vos lectures qui justifie la pertinence de votre choix de sujet. Cette synthèse illustrée par les citations de vos lectures est l’introduction de votre thèse.

 

La bibliographie de votre thèse devra être tenue à jour jusqu’au moment de la mise en impression de votre thèse par la mise en place d’une veille bibliographique.

 

De votre question de recherche découle la méthode qui permettra d’y répondre.

 

2.1- Obligations administratives, financières et assurantielles

 

La méthode peut imposer des obligations qui sont autant de limites à la faisabilité de certains projets de thèse

• Limites administratives : nécessité de l’accord de certaines agences gouvernementales (CNIL, ANSM), ou de l’accord des instances éthiques (CPP). Nécessité de déclaration de certaines recherches sur des sites ad hoc (ClinicalTrials.gov)

• Limites financières : certaines méthodes ont des coûts importants nécessitant la recherche de financements

• Limites assurantielles : toute étude qui expose les sujets à des effets indésirables, a fortiori graves, doit être couverte par une assurance couvrant les risques encourus par les personnes ayant signé le consentement de participation.

 

La méthode de la thèse doit être écrite avant le recueil de données (sauf dans le cas d’une exploitation d’une base de données déjà existante). La rédaction de la méthode (et des résultats et discussion qui en découlent) doit suivre un plan précis qui peut être trouvé sur equator network.

• Pour les études observationnelles : STROBE

• Pour les revues systématiques : PRISMA

• Pour les rapports de cas : CARE

• Pour la recherche qualitative : RATS ou COREQ

• Pour les évaluations d’actions d’amélioration de la qualité des soins : SQUIRE 2.0

• Pour la rédaction de protocoles : SPIRIT

• Pour les essais cliniques (mais peu de thèses peuvent y prétendre, vu la difficulté pratique de leur mise en œuvre) : CONSORT

 

L’avant-dernier paragraphe de la méthode décrit l’analyse des données. La méthode d’analyse doit être définie avant de commencer le recueil de données, car il en détermine la nature et le volume.

• En recherche quantitative, il vous est conseillé, dans la mesure où vous êtes en cours de DES (donc salarié du CHRU) de faire appel à la plateforme d’aide méthodologique. Vous pouvez utiliser le site BiostaTGV pour vous aider à choisir les tests statistiques aptes à répondre à vos questions.

• En recherche qualitative, il vous est conseillé de vous reporter à ACTE sur la plate-forme Moodle de l'université.

• Vous pouvez également vous former à ces méthodes de recherches, à la rédaction scientifique en participant à l’école d’automne de l’association FAYR-GP

 

 

2.4- Déclaration des obligations administratives, du financement, de l’assurance et grille d’évaluation du plan de la thèse

 

Le dernier paragraphe de la méthode doit préciser

• Eventuellement les démarches administratives, les autorisations obtenues (organisme, date, numéro de la décision), les fonds obtenus (organisme, date, numéro de décision, montant) et les assurances souscrites (voir supra)

• Obligatoirement le nom du plan que vous avez suivi pour la réalisation et la rédaction de votre thèse (voir supra)

 

En annexe, vous devez produire

• Eventuellement : les copies des notifications administratives, des financements et des assurances

• Obligatoirement : la grille d’évaluation du plan suivi avec les items respectés ou non

 

Une fois votre méthode arrêtée, vous devez rédiger votre fiche de déclaration de thèse au DMG à l'adresse suivante : dmg-these(at)listes.univ-lille2.fr. Cette fiche a pour objet de vérifier

• Que votre thèse est bien en rapport avec la discipline Médecine Générale / Soins premiers

• Que votre question de recherche est pertinente et votre méthode adaptée

• Que votre méthode est faisable, en vous avertissant des éventuelles autorisations à demander

• Que personne n’entreprendra une thèse identique à la vôtre (car votre fiche apparaîtra sur le site du Collège)

 

 

4. Résultats

 

4.1- Recueil de données

 

Le recueil de données commence lorsque le premier brouillon (draft), de l’introduction et de la méthode ont été rédigés, selon le protocole annoncé dans la méthode.

 

 

4.2- Analyse des résultats

 

L’analyse des résultats sera réalisée selon le plan d’analyse défini dans la méthode (voir supra).

 

 

5. Discussion

 

5.1- Synthèse des résultats

 

 La discussion commence par une synthèse brève des principaux résultats.

 

 

5.2- Forces et limites

 

Elle se poursuit par une analyse des forces et des limites de votre travail qui auront été anticipées au moment de la rédaction de la méthode, car la principale source de biais résulte de choix de faisabilité fait lors du choix de la méthode.

D’autres limites seront probablement apparues en cours de recueil de données.

 

 

5.3- Comparaison avec la littérature existante

 

Vous comparerez vos résultats à ceux trouvés dans la littérature lors de votre exploration du champ de recherche, en évitant de citer les recommandations (HAS, ANSM) (sauf pour les articles d’évaluation d’une intervention d’amélioration des soins) et les articles d’encyclopédie. Vous introduirez dans cette rubrique les résultats de votre veille bibliographique (voir supra).

 

 

6. Conclusion

 

Votre conclusion doit être brève (une page maximum) et doit répondre à votre question de recherche en se basant sur

• Vos résultats

• Les limites de votre travail et les données de la littérature

 

Sur l’exemplaire de votre thèse remis à la faculté, votre Président de jury doit signer la conclusion (voir infra).

 

 

7. Références

 

Toutes les citations apparaissant dans votre thèse doivent être citées selon la norme de Vancouver.

 

Il est fortement conseillé pour la construction automatisée de votre liste de références (pouvant être remise à jour simplement) de faire appel à un logiciel de bibliologie. La BU propose des formations à l’outil ZOTERO. Attention : ces formations sont très demandées et il est conseillé de s’inscrire au moins trois mois à l’avance.

 

Vers le haut

Rédaction du manuscrit et pièges à éviter

 

1. Rédaction du manuscrit

 

La rédaction du manuscrit répond à des règles strictes de mise en page et de format. Vous trouverez ces règles ainsi que les maquettes de couverture sur la page "Rédiger sa thèse" du site de l’université.

 

Lorsque vous faites relire vos brouillons de manuscrit par votre directeur de thèse

• Ne poursuivez pas la rédaction en parallèle sur le même fichier

• Apprenez auparavant à utiliser les fonctions "tableau" et "révision" de votre traitement de texte

• Veillez à corriger les fautes d’orthographe et de grammaire avant l’envoi

 

 

2. Les pièges à éviter

 

2.1- Au début de votre thèse (préalables)

 

Ne vous lancez pas dans votre sujet sans être devenu un expert dans votre champ de recherche par la lecture de la littérature.

N’oubliez pas de mettre en place une veille bibliographique.

Ne vous précipitez pas sur votre recueil de données sans avoir écrit votre méthode.

Soumettez votre fiche de déclaration de thèse pour vous assurer que votre sujet entre bien dans le champ de la discipline médecine générale/soins premiers.

 

 

2.2- Dans votre introduction

 

Ne commencez pas en écrivant que votre thématique est un problème/enjeu (majeur) de santé publique. Si c’est le cas, le lecteur en prendra conscience.

Une bonne introduction est une introduction brève qui justifie la pertinence de votre question de recherche : n’écrivez pas tout ce que vous avez appris de vos lectures mais rédigez un synthèse concise et ciblant cette justification.

 

 

2.3- Dans votre discussion

 

Ne notez pas dans les limites que c’est votre premier travail de recherche : si votre travail est réalisé avec méthode, rigueur et application, sa validité scientifique sera bonne.

Ne notez pas que les médecins généralistes n’ont pas (eu) le temps de se prêter à votre recherche, d’examiner consciencieusement leurs patients, de se former, etc. Il ne s’agit pas de temps, mais de choix.

Ne notez pas que les médecins généralistes ne sont pas assez formés dans votre champ de recherche : vous serez devenu un expert dans ce champ particulier, mais pas dans tous les autres, car nul ne peut être un expert en tout (même un généraliste !). Ici encore c’est une question de choix, mais aussi d’opportunités : on se forme lorsqu’on est concerné par une thématique dans laquelle on évalue avoir des lacunes. C’est la base de la réflexivité que le DMG cherche à vous faire acquérir.

Ne définissez pas pour la discipline des critères de qualité à appliquer, tant que vous n’avez pas la preuve que ces critères améliorent la morbi-mortalité ou bien la qualité de vie des patients.

En recherche quantitative, ne généralisez pas vos conclusions sans avoir vérifié leur validité externe.

En recherche qualitative, n’affirmez pas de généralités à partir des résultats limités au phénomène (ou consensus) que vous aurez décrit à un moment donné dans un contexte donné.

 

Vers le haut

Antiplagiat et jury de thèse

 

1. Antiplagiat

 

Votre thèse doit être un travail original : aucune copie partielle ou totale d’une source Internet, d’une autre thèse ou d’un article n’est tolérée. Le manuscrit de votre thèse devra donc passer au contrôle antiplagiat (analyse Urkund).

 

A cette fin, vous devrez envoyer le corpus de votre thèse ainsi que les annexes au format PDF (poids des documents inférieur à 30 Mo) à l’adresse : rech-med-lille2.cnrs(at)analyse.urkund.com. Dans un délai d’une semaine vous recevrez votre accusé de réception. La réponse d’Urkund intervient entre 3 et 15 jours.

 

 

2. Le jury de thèse

 

2.1- La composition du jury

 

Le jury comporte au moins quatre membres, un Président et trois assesseurs

 

• Le président qui est obligatoirement un professeur des universités (PU) des disciplines médicales de la faculté de médecine de Lille (Etat)

 

• Le 1er assesseur qui est un professeur des universités (PU) de la faculté de médecine de Lille (Etat). Par dérogation par défaut d’enseignants titulaires, en médecine générale uniquement, ce 1er assesseur peut être un professeur des universités associé (PA)

 

• Le 2e assesseur qui est un professeur ou un maître de conférences des universités (PU ou MCU) des disciplines médicales de la faculté de médecine de Lille (Etat) ou d’une autre université publique d’Etat française. Par dérogation par défaut d’enseignants titulaires, en médecine générale uniquement, ce 2e assesseur peut être un professeur des universités associé (PA) ou un maitre de conférence des universités associé (MCA) (Attention, seulement un des deux premiers assesseurs peut être un enseignant associé de médecine générale)

 

• Le 3e assesseur doit être Docteur en Médecine ou Docteur des Universités. Il est le plus souvent votre directeur de thèse. Si votre directeur de thèse est PU, PA, MCU ou MCA, il peut être 1er ou 2e assesseur, mais pas Président.

 

Attention : les enseignants de l’Institut Catholique de Lille n’étant pas nommés par le Conseil national des universités (CNU) ne peuvent ni présider, ni faire partie des deux premiers assesseurs.

 

Vous pouvez inviter d’autres personnalités (Docteurs en Médecine ou Universitaires) à participer à votre jury de thèse, mais la constitution d’un jury est difficile et le nombre de membres du jury rallonge la durée de la soutenance.

 

 

2.2- Délais de constitution du jury

 

La constitution d’un jury de thèse est long et difficile ; n’attendez-donc pas le dernier moment. Les mois d’avril, mai, septembre et surtout octobre sont très chargés et les enseignants très sollicités pour participer aux jurys. Programmez donc votre jury au moins 6 mois à l’avance.

 

Vous devrez coordonner la réservation d’une salle de thèses (il y en a 4) (theses-medecine(at)univ-lille2.fr ou mieux, en vous rendant sur place) et la composition du jury.

 

 

Lorsque vous aurez constitué votre jury, vous devrez rencontrer un à un tous les membres pour leur faire signer une feuille. Il en va de même pour l’imprimé du titre de la thèse à faire signer par le Président du jury. Ces documents sont téléchargeables à partir de la page "Thèses" du site de l’université.

 

Votre président de jury devra également signer en bas de la conclusion de l’exemplaire du manuscrit de votre thèse remis à la faculté.

 

 

2.4- Remise des manuscrits

 

Les manuscrits doivent être remis aux membres du jury au moins 15 jours avant la date de soutenance. Il est préférable et courtois de remettre les manuscrits en main propre à l’occasion d’un court entretien individuel avec chacun des membres du jury.

 

Vers le haut

Autres liens utiles

 

• LEPCAM : ce site résume les différentes étapes de la rédaction d’un protocole de recherche jusqu’à sa publication. De nombreux tutoriels y sont référencés.  

 

• DocToBib : ces tutoriels vidéo vous guiderons pour devenir un expert de la recherche documentaire. 

 

Vers le haut